ECONOMIE

Attar: l’Opep+ doit continuer ses efforts pour soutenir le marché pétrolier

ALGER – Le ministre de l’Energie et président en exercice de la conférence de l’OPEP, Abdelmadjid Attar, a affirmé lundi que le chemin du rétablissement de l’économie mondiale restait long, et ce malgré le développement du vaccin anti-Covid-19, d’où la nécessité pour l’Organisation et ses alliés (l’Opep+) de continuer leur efforts pour soutenir le marché pétrolier.

« Les marchés ont réagi positivement ces derniers jours, alors que diverses sociétés pharmaceutiques ont fait des progrès positifs dans le développement et l’approbation d’un vaccin anti-COVID-19 sûr et efficace », a-t-il souligné dans son allocution d’ouverture de la 180ème réunion de la Conférence de l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole qui se tient par vidéoconférence .

Cependant, poursuit-il « un déploiement mondial de vaccins prendra du temps alors que ses effets commenceront probablement à se faire sentir de manière significative dans la seconde moitié de 2021 ».

Il a, dans ce cadre, souligné que l’économie mondiale est toujours en profonde récession avec une croissance fixée à moins 4,3% pour 2020.
La demande mondiale de pétrole pour 2020 devrait baisser d’environ 9,8 mb/j alors que la deuxième vague de la pandémie et les verrouillages connexes freineront la demande, a-t-il encore signalé.
 
Les perspectives pour 2021 donnent un « optimisme prudent »
 
Cependant, en 2021, l’économie mondiale devrait renouer avec la croissance qui serait de 4,4%, alors que la croissance de la demande de pétrole devrait être de 6,1 mb/j, selon lui, a-t-il souligné.
Il a ajouté que ces bonnes perspectives attendues pour 2021 donnent un « optimisme prudent et indiquent clairement que nous sommes sur la bonne voie ».
M . Attar a, à cet égard, affirmé que « l’OPEP continue de soutenir le marché mondial du pétrole, en coopération avec les pays partenaires de la Déclaration de coopération, qui en est maintenant à sa quatrième année ».
Il a également affirmé que la réunion de ce lundi a de nombreuses questions cruciales à discuter, notant que l’Organisation cherchait à faire ce qui est le mieux pour ses pays membres, pour l’industrie et pour l’économie mondiale.
M . Attar n’a pas manqué de souligner que l’attention du monde sera concentrée sur l’Opep et que ses décisions seront très attendues.

Lire aussi: Ouverture de la réunion de la conférence de l’OPEP sous la présidence de l’Algérie

Il a, dans ce sillage, ajouté: »lorsque la Doc a été signé en décembre 2016, personne n’aurait imaginé qu’elle durerait 4 ans, et encore moins contribuerait à faire face à la plus grande crise à laquelle le marché pétrolier a été confronté depuis la Seconde Guerre mondiale ».
« Nos efforts combinés à travers l’ajustement de production le plus grand et le plus long de l’histoire continuent de fournir une base vitale de stabilité sur le marché à un moment critique de l’histoire », a -t-il soutenu.
Selon lui, les contributions positives de la DoC continuent d’être reconnues par les dirigeants mondiaux, qui soutiennent pleinement nos efforts sur la scène mondiale.
Il a, à ce propos, cité l’exemple de la réunion du G20, tenue la semaine dernière, où il a été fait référence au « rôle effectif de l’OPEP+ en tant que force stabilisatrice sur les marchés de l’énergie ».
Le ministre n’a pas manqué de féliciter l’Arabie saoudite pour le leadership dont elle a fait preuve dans la conduite du G20, tout en saluant « la résilience, l’engagement et la persévérance » de l’Opep.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

svp désactivez le bloqueur de publicités