Société

L'autonomisation économique de la femme rurale liée à des objectifs stratégiques

ALGER- La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Kaouther Krikou a affirmé jeudi à Alger que l’autonomisation économique de la femme rurale était intrinsèquement liée à des objectifs stratégiques.

« L’autonomisation économique de la femme rurale est intrinsèquement liée à des objectifs stratégiques, en tête desquels figurent le renforcement des métiers de transformation agricole, l’élevage des animaux et les activités de l’artisanat », a précisé Mme. Krikou dans son allocution à l’ouverture des travaux de la conférence nationale sur la femme rurale dans le monde de l’entrepreneuriat.
Les mécanismes de soutien offerts par l’Etat, notamment l’Agence nationale de gestion du micro-crédit (ANGEM), la Caisse nationale d’assurances chômage (CNAC), l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (ANSEJ), et tout récemment le Fonds national pour le financement des start-up, contribuent à « l’encadrement des activités de la femme entrepreneure et particulièrement rurale par l’accompagnement et la formation », a-t-elle souligné.
Et de rappeler qu’un taux de 64% de l’ensemble des crédits de l’ANGEM ont été attribués aux femmes, dont 32% à la femme rurale.

Les activités des bénéficiaires de crédits de l’ANGEM sont réparties comme suit « 12,56 % dans le domaine agricole, 42,59 % dans le domaine des micro-entreprises, 35,08 % dans le domaine des métiers et 9,47 % dans le domaine des services », a-t-elle ajouté.

Lire aussi: Plus de 60.000 agricultrices contribuent au développement de l’économie nationale

Dans ce contexte, la ministre a salué les capacités de la femme rural à accéder aux marchés internationaux et à promouvoir ses créations suivant les standards internationaux, soulignant que le travail est en cours pour promouvoir sa place, en collaboration avec tous acteurs et partenaires, en vue de concrétiser cette démarche et soutenir son accès aux marchés internationaux de manière à concrétiser un développement durable, à l’horizon 2030.

La concrétisation de l’autonomisation de la femme rurale, le renforcement de ses droits et l’optimisation de ses capacités interviennent en application d’une stratégie pour laquelle s’est engagé le Président de la République dans son programme électoral et qui un été un axe principal dans le plan d’action du gouvernement, a-t-elle indiqué. 

Et d’assurer ces acquis seront confortés le 1er novembre prochain après adoption par la source du pouvoir dans le pays des mécanismes d’appui du changement radical pour l’édification de l’Algérie nouvelle, notamment les dispositions de parité dans le domaine de l’emploi et de l’élargissement des chances de la femme dans la représentation parlementaire.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

svp désactivez le bloqueur de publicités