Monde

Le mouvement de solidarité en Suède tient une réunion pour examiner les derniers développements de la situation au Sahara Occidental

STOCKHOLM- Le mouvement de Solidarité en Suède a tenu une réunion par visioconférence pour examiner les derniers développements au Sahara Occidental, suite à l’opération militaire menée par l’Armée marocaine à El Guerguerat contre des civils sahraouis, qui a mis fin à l’Accord de Cessez-le-feu.

Ont pris part à la réunion le représentant du Polisario au Suède, Haiba Abbas, des ONG et des députés du parlement local, a indiqué l’Agence de presse sahraouie (SPS).
Les représentants ont écouté un exposé présenté par Haiba Abbas qui a évoqué « l’agression militaire menée par le régime marocain contre des civils qui manifestaient dans la zone tampon, au sud ouest du SaharaOccidental », ce qui a imposé « une riposte de l’Armée sahraouie, pour défendre les manifestants».
Pour le diplomate sahraoui, qui déplore la reprise de la guerre, les Sahraouis sont de plus en plus convaincus que l’ONU n’était pas prête à trouver une solution à la question sahraouie et n’a pas agit comme il se doit face à la violation par le Maroc de l’Accord de cessez-le-feu.
Le peuple sahraoui a besoin aujourd’hui plus que jamais du soutien de la communauté internationale, a-t-il martelé, appelant la société civile suédoise à « contacter le gouvernement sahraoui pour appuyer l’action du Front Polisario et le droit d’autodéfense ».
L’agression menée par l’armée d’occupation marocaine était prévisible et révèle, encore une fois, que l’Onu et la Minurso ont échoué dans leur principale mission qui est celle d’organiser un référendum d’autodétermination du peuple sahraoui.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

svp désactivez le bloqueur de publicités