ECONOMIE

PLF 2021: le budget de l'Intérieur sera destiné à la modernisation de l'administration service public

ALGER- Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Kamel Beldjoud a affirmé jeudi à Alger que le budget prévu pour l’exercice 2021 dépassant 555.565.000.000 Da serait consacré notamment à la mise en place d’une stratégie pour la modernisation de l’administration et l’amélioration du service public.

Lors d’une séance d’audition devant la Commission des finances et du budget de l’Assemblée populaire nationale (APN) consacrée au débat des dispositions du projet de loi finances (PLF) 2021, M. Beldjoud a précisé que le projet du budget prévu pour son secteur était de 555.565.924.000 Da, avec une augmentation de 123.571.506.000 Da, soit 28% de plus par rapport aux affectations ouvertes en 2020″.
Le budget sera destiné, selon le ministre, à la mise en place d’une stratégie pour la modernisation de l’administration en exécution de nombre de procédures et décisions susceptibles de « développer la e-administration censée prendre en charge de la meilleure façon les revendications des citoyens », et de doter l’administration de moyens de gestion modernes.

Une partie du budget, a-t-il poursuivi, concernera le programme de formation au profit de l’ensemble des personnels du secteur aux niveaux central et local, ainsi qu’au niveau des domaines relevant des tâches administratives et prestations quotidiennes offertes aux citoyens, tout en continuant d’appliquer les mesures prises en vue d’optimiser le service public et booster la cadence de réalisation des projets en cours.

De même qu’il sera procédé à la poursuite des efforts déployés dans le cadre du développement local, en se focalisant davantage sur les projets de proximité bénéficiant directement aux citoyens, particulièrement dans les zones d’ombre, a-t-il expliqué.
Le budget d’équipement sera dépensé « dans le cadre du respect des instructions et orientations qui s’inscrivent dans l’effort de poursuivre la gestion rationnelle des ressources disponibles durant la période 2019-2021 », a précisé le ministre, faisant état d’une enveloppe de 100 milliards Da prévue, toujours dans le PLF-2021, aux plans communaux de développement, en réponse aux exigences des populations, pour la réalisation de projets liés à l’approvisionnement en eau potable, l’assainissement, l’aménagement des routes et voies et raccordement des zones d’ombre.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

svp désactivez le bloqueur de publicités